Surveillance sans fil


La surveillance sans fil, c'est possible ! Moins compliqués à installer, amovibles et plus esthétiques, les systèmes de surveillance sans fil sont faciles à vivre. Quels sont donc les différents dispositifs de surveillance sans fil, et dans quels cas sont-ils adaptés ?


Surveillace sans fil: facilité d'installation

La surveillance sans fil est actuellement le système de sécurité majoritaire dans les maisons et locaux professionnels : on compte aujourd'hui environ 60 % de systèmes sans fil, contre 40 % pour les dispositifs filaires. La raison principale de cette préférence tient évidemment à la simplicité d'installation de la surveillance sans fil : alors qu'un système filaire est préconisé au moment de la construction du bâtiment, ou s'intègre par la suite en occasionnant des travaux, la surveillance sans fil, elle, s'intègre en un clin d'oeil à tous les locaux, tout en restant discrète.



La surveillance sans fil peut être vidéo ou non. Dans le premier cas, des caméras de videosurveillance sont placées à tous les endroits stratégiques du lieu, et peuvent être consultées, parfois par internet, en temps réel ou en différé grâce à un enregistrement. La surveillance sans fil peut également prendre la forme d'un dispositif anti-intrusion : pas de caméra cette fois-ci, mais des détecteurs de présence et d'ouverture/fermeture de porte dans toutes les pièces, reliés à une centrale capable de déclencher l'alerte en cas de présence non autorisée.



La surveillance sans fil est conseillée pour toutes les maisons, appartement ou locaux professionnels déjà construits. Il faut toutefois savoir que la surveillance sans fil n'est généralement efficace que sur une superficie de 100 m2 maximum, et sur un seul étage. Par ailleurs, les ondes radio, qui constituent le principe même de la surveillance sans fil, peuvent toujours être piratées, bien que les cambrioleurs suffisamment experts pour pirater une alarme sans fil restent assez rares.